La Commune de Peyriac de Mer est située dans une zone stratégique du littoral méditerranéen.

Bordée  à  l’ouest,  par  le  massif  des  Corbières,  zone  montagneuse  présentant  une  diversité remarquable  en  espèces  de  passereaux méditerranéens,  Peyriac  se  trouve  sur  l’étape migratoire  de nombreuses  espèces  d’oiseaux  car  situé  dans  le  principal  couloir  de migration  qui  longe  la  façade méditerranéenne.  L’influence  méditerranéenne  très  marquée  sur  la  partie  la  plus  orientale  de  ce massif,  accentuée  par  la  fréquence  des  vents  secs,  a  créé  des  conditions  de milieu  favorables  aux espèces  les  plus  méditerranéennes.  C’est  pour  ces  raisons  que  le  site  natura  2000  des  Corbières Orientales a été créé.

A  l’est, Peyriac de Mer se situe dans  le complexe  lagunaire du Narbonnais (les  lagunes,  leurs marais périphériques  et  le  lido),  zone  humide  d’importance  internationale,  qui  constitue  un  patrimoine naturel  remarquable  en  raison  de  sa  richesse  biologique  mais  aussi  des  importantes  fonctions naturelles  qu’il  remplit  (rôle  auto‐épuratoire,  prévention  des  inondations,  support  d’activités économiques, pôle d’attrait  touristique,  …). Ce  territoire  fait  l’objet d’un  classement  en  zone natura 2000 au titre de la directive Oiseaux (ZPS) mais également au titre de la directive Habitats (SIC).

La Commune de Peyriac de Mer possède des concessions :
‐ La première pour l’occupation temporaire pour aménager, organiser, et gérer une zone de mouillage et d’équipements légers d’embarcations de pêche et de plaisance ;
‐  La  seconde pour  l’occupation du domaine public maritime  (DPM) et du plan d’eau  sus‐jacent dans l’étang de Bages‐Sigean, base nautique de Peyriac‐de‐Mer.

Ces concessions permettent à  la Commune de gérer  les activités de pêche et de  loisirs nautiques sur les  étangs.  Afin de renouveller les  périodes  de  concessions   arrivées  à  leur  terme,  la  Commune, dans le cadre de sa demande de renouvellement, a commandité une étude d’incidences visant à mesurer  les conséquences de  l’occupation du DPM au regard des objectifs de conservation de ces sites remarquables.

L’analyse réalisée par id-ées a permis d’identifier les diverses utilisations du DPM (pêche, nautisme, baignade…), d’établir un recensement des habitats et espèces, et de mesurer à partir de cet état des lieux, des objectifs de gestion des sites et du projet de renouvellement de concession, les incidences potentielles provoquées par le projet.